Natif de Lorraine, d’une double culture italienne et française, Laurent-Martin SCHMIT a suivi un parcours artistique et culturel pour le moins atypique.  

En complément de ses études en ingénierie et expertise culturelle, esthétique, histoire de l’art et sociologie de la culture couronnées par un Master major de promotion, il a étudié au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz où il a suivi des cours d’orgue, piano, formation musicale, analyse musicale, écriture musicale.
Parallèlement, il a pratiqué le théâtre d’improvisation (Strasbourg) et étudié l’art contemporain (Fonds Régionaux d’Arts Contemporains) et la photographie (Fédération Française de Photographie).

   

   Ces études l’ont amené à travailler pour l’État (Drac) et les Collectivités Territoriales comme chargé de mission pour l’enseignement artistique, l’événementiel culturel, la direction et la programmation culturelle, et la direction d’un établissement d’enseignement artistique (musique, danse, théâtre).

    Très attaché à la transmission, il enseigne en universités, écoles d’ingénieurs et conférences l’ingénierie culturelle et l’esthétique de l’art (Pôles universitaires de Metz, Reims, Avignon, Strasbourg…). Il rejoindra en 2021 l'équipe d'enseignants de l’école de théâtre de la Salle Blanche à Paris aux côtés du metteur en scène Xavier Gallais ainsi qu’une grande école internationale de management de la musique. Il a également présidé de nombreux jurys artistiques aux côtés notamment de Claire Van Dyck (ancienne danseuse étoile de l'opéra de Bonn), Jocelyn Bosser (professeur de danse à l'opéra de Paris),  Alain Gintzburger (élève d’Antoine Vittez et professeur aux conservatoires de Paris)... Il a en outre animé une émission radiophonique sur les ondes « De l’art, tout simplement ». En 2020, il fait partie du jury du Concours de créations étudiantes (musique, danse, théâtre) de l’Université de Normandie.

 

  Du côté artistique et musical, il donne de nombreux concerts en France et à l’étranger (piano, orgue, claviers), où il s’est spécialisé dans l’improvisation. Il est régulièrement sollicité en France et à l’étranger pour donner des cinéconcerts autour de films de Buster Keaton, Jean Renoir..., des performances associant l’improvisation à la danse hip hop et contemporaine (le danseur Dominique Schmitz, danseur et chorégraphe de M’Pokora ; Enricco Tedde, élève de Pina Bausch...), la vidéo ou la voix parlée (le poète Albert Strickler, les comédiens Marie-Christine Barrault, Michaël Lonsdale, Sandrine Delsaux, etc.), ou encore à la photographie (Philippe Brame...) et à la sculpture (Claude Goutin, Grand Prix de Rome)  mais aussi la saxophoniste Olga Petuhova, le clarinettiste Jean-Noël Verdalle-Cazes. A l’orgue, il s’est notamment produit dans de nombreux festivals (Paris, Annecy, Nevers, Saint-Quentin-en-Yvelines, Agde, Autriche, Luxembourg, Pologne, Italie, Belgique, Allemagne…). 

   
portrait 1

 

   Il forme depuis 2007 le duo « Bicinium » en s’associant à la soprano Cäcilia Boyer avec laquelle il a donné plus de 160 concerts. Il a également enregistré un double-disque d’improvisations sur des textes lus par l’acteur Michaël Lonsdale et prépare un album d’improvisations au piano. Organiste titulaire de l’orgue de Contz-les-Bains puis de Metz-Queuleu (Moselle) il a été co-titulaire du grand-orgue de la Cathédrale de Troyes (Aube). Il est actuellement organiste titulaire de l’église Saint-Denis du Havre (Seine-Maritime).

    Du côté du théâtre, il met en scène et joue « Prévert, la vie tout simplement » joué avec la comédienne Sandrine Delsaux. En 2020, il écrit la pièce de théâtre « Elle&Lui » où il coréalise la mise en scène. Il a également écrit un conte « L’orgue et la chanteuse » pour musiciens, comédien et organiste ainsi que « Narcisse » pour une danseuse, soprano et musique arrangée ou encore « Le fantôme de Carmen » de Pierre Créac’h pour comédien, harpe laser et piano joué au Salon du Livre et de la Jeunesse de Troyes. On le retrouve également dans « Le dernier jour d’un condamné » de Victor Hugo au Bouffon-Théâtre de Paris, « La mouette et le chat qui lui apprit à voler » de Luis Sepulvedas, « Isaac Bashewis Singer et ses sortilèges » mis en scène par Danièle Israël au Théâtre-Scène Conventionnée de Troyes ou encore dans la pièce éphémère « Misere nobis » écrite et mise en scène dans le cadre du Collectif 55 en Normandie. On retrouve sa voix sur les ondes radiophoniques où il lit des textes de Maupassant, Prévert, Tesson, Zweig, Poe...

     Du côté littéraire, il prépare actuellement un ouvrage de textes poétiques consacré à la femme. Sa parution est prévue à l’horizon 2021.

 

  koncertoo bio
 

   En recherche constante de rencontres artistiques, il collabore notamment à la mise en scène d’artistes du monde du théâtre et du cirque contemporain et mène actuellement un travail avec la comédienne et metteuse en scène Estelle Aubriot. Après avoir codirigé le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Troyes (Aube), il est actuellement Directeur des Affaires Culturelles et programmateur artistique d’une ville au sein d’une métropole et travaille en étroite collaboration avec un Centre Dramatique National. 

 

 

Copyright © 2019 Laurent-Martin SCHMIT
Tous droits réservés